29 déc. 2011

Et 2011 fina #accent béti *

*béti=ensemble de tribus du cameroun (bulu, ewondo, eton..)

Joyeux Noël en retard et Bonne Année 2012 par anticipation!


Et voilà, on arrive à la fin de cette année ô combien pénible. Je ne doute pas que certains aient pu l'apprécier mais personnellement, je ne la regretterais pas. Et pourtant, il y a tellement de choses dont on se souviendra...


Le printemps arabe, tu te rappelles?? Dans 50ans, tu diras à tes enfants que tu as vu des peuples se lever et réclamer leurs libertés suite à l'immolation d'un jeune garçon.
Kadhafi? Révolutionnaire? Dictateur? chuuuuuut


Tu étais pro-Gbagbo ou pro-Ouattara? Tu es de ceux qui pleurent le président déchu ou de ceux qui sont contents d'avoir enfin la paix? En 2012, on aura les yeux rivés vers la Haye, vers Gbagbo. On priera pour la réconciliation.


Tu as eu peur après les séismes au Japon? On voit le monde s'agiter aujourd'hui pour savoir si on ne va pas faire face à une des plus grandes castatrophes écologiques jamais connues. On a vu les Japonais dignes, on n'a pas vu leurs larmes alors même que le monde entier les prenait en pitié.


Il y a eu des élections dans plusieurs pays d'Afrique dont le mien, le Cameroun. Fait marquant, non, sûrement pas!

Il y a eu des règlements de compte sur la scène politique française, des bouches se sont déliées (cf Karachi).
Un ex-président (J. Chirac) a ét condamné à deux ans de prison avec sursis pour des emplois fictifs, des faits lointains qu'on pensait que la justice aurait oubliés.

Un ex-président du FMI a été accusé de viol par une femme de ménage.

L'ennemi N°1 des Etats Unis d'Amérique a été tué. Est ce que ça réconforte les familles des victimes du 11septembre? J'en doute.

Un fou a tiré sur des jeunes sur une île norvégienne sans raison apparente.

L'Europe est en crise. On a eu peur de voir le CFA dévalué.

Steve Jobs a laissé Apple et des milliers d'admirateurs dans le monde, orphelins.
Amy Winehouse a quitté le monde à 27ans. Une voix s'en est allée. On n'aime jamais autant les gens que quand ils sont partis. Je suis sûre que tous les hommages d'aujourd'hui l'auraient aidé à sortir de la spirale destructice.


Il n'y a pas eu que du triste. Tu as chipoté, tu as crié au tapage médiatique mais je suis sûre que tu as révassé devant les mariages princiers. Kate était superbe dans sa robe et William malgré son crâne qui se dégarnit, n'a pas perdu de son charme. Pippa?? On en a suffisament parlé cette année noon!?
Monaco, un vilain prince et une jolie princesse qui ont du mal à être crédibles...

2011, mis à part les soucis, les maladies, etc. Pour moi, ça restera l'année de mon amitié avec C. (que j'ai un peu négligée ces derniers temps :( ), ce sont mes vacances au Cameroun, c'est Ndolywood, c'est la reprise en main, la décision d'être plus femme que fille, d'être sérieuse.

La tendance mode qui m'aura le plus plu : Le style rétro (que je n'aurais pas forcément suivi mais que j'ai adoré voir certaines arborer)

Ma chanson de 2011??? MY LAST - Chris Brown and Big Sean :p

Mon coup de coeur: Ryan Gosling

2011, je ne te regretterais point, 2012 je tâcherais de te rendre aussi belle que tu le mérites.

Je ne pense pas poster avant le 1er janvier donc je vous resouhaite une heureuse année, une belle St Sylvestre.

20 déc. 2011

L'esprit de Noël

Noël, Noël arrive enfin! Dis moi, l'entends-tu ce matin? Les cloches ont sonné là haut sur le pont.. Mon coeur est en fêêêteuuuuh! Ding ding ding ding dooong!!!!



Noël!Noël! Noël! Je fais partie de ces gens qui adorent Noël!! Le petit Jésus va naître dans une étable et changer la vie de milliers de personnes.

Noël me plonge dans mes souvenirs, ces jours où je m'endormais sur (ou même une fois sous) le canapé pour attendre le père Noël. Le lait et les biscuits qu'il (ou plutôt maman et papa) mangeait toujours. Les cadeaux sous le sapin. Les bonbons que l'on versait autour. Le réveil matinal.

Noël, c'est le jour où je mettais mes plus beaux habits. Ceux que maman avait ramené de voyage et que je n'avais jamais mis.
Noël, c'est mes six soeurs, mes parents et moi autour de la table. C'est le repas le plus copieux du monde.

Lorsque j'ai compris que le père Noël n'existait pas, je ne me souviens pas d'avoir été déçue. Pour moi, (oui prenez moi pour une folle si vous voulez), les parents sont les lutins du père Noël. Le simple fait qu'ils prennent de leur temps pour nous faire plaisir chaque 25 décembre est déja assez grand, je ne les en remercierias jamais assez. je n'avais pas toujours ce que je voulais sur ma liste mais j'éttais heureuse parce que c'était Noël.

Noël, c'est le sapin. C'est le fait de le décorer tous ensemble et de voir maman après venir arranger notre patchwork pour qu'il ressemble à quelque chose.

D'aucun me diront que Noël, c'est une fête qui a été détournée pour la rendre commerciale. Je n'en voudrais jamais à des gens de vouloir gagner de l'argent. On en veut tous, même sur le dos de Noël!

Pourquoi les gens détestent Noël? Je ne le comprendrais jamais. D'après moi, certains veulent se détacher de leur enfance, de leurs rêves. Le fait de se dire qu'on a cru pendant longtemps à un personnage qui n'existe pas, qu'aujourd'hui on est peut-être seul et qu'il n'y a personne pour nous offrir des cadeaux, ça fait mal. Noël, c'est dans le coeur, ce sont ses chansons qui te plongent dans des souvenirs heureux même si tu veux te voiler la face.

J'adore Noël!! J'ai toujours pensé qu'il fallait prendre la vie du bon côté, être optimiste. Noël, pour moi, signifie cet optimisme. Déja le fait que je sois chrétienne, pour moi, c'est l'espérance, c'est le fait de se rappeler qu'un sauveur ets né pour moi. Pour les non-chrétiens, ce sont les souvenirs des cadeaux et de l'amour parental.

Noël devrait vous rendre nostalgique mais nostalgique heureux!!! Arrêtez d'être grincheux!

17 déc. 2011

Good Time

Soirée qui n'aura pas répondu à mes attentes. Décevante pour le degré de communication qui a été faite autour. N'eût été les personnes avec qui j'ai partagé ma soirée, je me serais ennuyée.


P.S. Non, non! On ne s'était pas entendues pour mettre des robes asymétriques.


16 déc. 2011

H.O.L.I.D.A.Y.S.

AAAAAAAaaaaaaaaaaah!!! Le gros soupir de soulagement! On va enfin pouvoir se reposer pendant deux semaines. Je vais pouvoir enfin ressentir l'esprit de Noël autour de moi. Coupée du monde que j'étais, je vais tenter de me reconnecter (retour réel sur twitter, achat nouveau téléphone). Quelqu'un m'a dit: "Quand la vie te gifle, gifle la encore plus fort pour lui prouver que tu peux résister". My smile and my craziness are back!!! Il fait froid dehors, il vaut mieux que j'ai chaud au coeur.




Bottes et écharpes au placard ce soir. On sort la robe et les talons. Let's party!!!! Ce sont les vacances.

15 déc. 2011

La musique camerounaise

Il fut un temps où muique camerounaise rimait avec bonne musique. Aujourd'hui encore Manu Dibango, Francis Bebey, les Decca, Elvis Kemayo ou encore les têtes brûlées restent des références de la musique africaine. On s'est vus dépasser par le ndombolo congolais et aujourd'hui par le coupé-décalé et autre zoropoto ivoirien. Que s'est-il passé?

Je suis tombée sur une chanson de Koppo, slameur camerounais de talent et Petit-Pays, ex-grand nom de la musique camerounaise qui s'est perdu on ne sait où dans le succès. Ce dernier, jadis avocat défenseur des femmes se prend entre autres pour le neveu de Jésus. Sincèrement, j'ai eu l'impression qu'ils avaient pris une bonne musique de fond, étaient entrés en studio et avaient dit toutes les inepties qui leur passaient par la tête. J'ai ri, j'ai ri fort!

Pire, cet après-midi, je tombe sur ça:





De qui se moque-t-on? La beyonce camerounaise?? Qui lui a donné ce titre? J'ai toujours bien aimé Clarisse Valeri parce qu'elle dégage une certaine naïveté, une façon de dire "j'aime chanter, je partage". Mais, sérieusement qu'elle se respecte et qu'elle nous respecte, nous autres camerounais!!

Très chers chanteurs camerounais de ces dernières années, je ne sais quel diable vous inspire de sortir des albums, lesquels de vos amis ont osé qualifier vos braillements de belles voix mais ayez pitié de nous.
Si vous voulez gagner des sous en criant à tue-tête, les noms des personnalités, devenez griots! On n'en a plus que marre des clips devant les fontaines françaises ou dans les jardins publics!

Plus particulièrement, chanteurs de bikutsi, sachez que vous pouvez parler d'autre chose que de sexe. Vous jouez de la même musique les têtes brûlées! Où est passé le rythme cadencé, la basse endiablée d'un zanzibar?? Ce n'est pas parce qu'en nous suggérant subtilement (ou pas) des messages sur le sujet, Lady ponce ou avant elle K-Tino ont réussi, que vous ne pouvez/devez faire que ça. Prenez le temps d'écouter "bekôn" de lady ponce, un conte merveilleux.

Merci X-Maleya, Charlotte Dipanda, Duc-Z, la "nouvelle" vague talentueuse. L'espoir n'est peut-être pas perdu pour la musique de chez nous.

14 déc. 2011

I'm in love with this girl



My babe was in Vegas and she looked so stunning that I decided to blog her.

Love

13 déc. 2011

Love after war - Song of the day

Robin Thicke a le don de faire des chansons pour l'amour. "Lost without you" est juste un classique pour moi. "It's in the morning" me rappelle des souvenirs... Robin Thicke, sa voix, sont juste Amazing #britishaccent



 
 
L'amour après la guerre... Si vous ne connaissez pas, j'espère que Robin vous inspirera.

10 déc. 2011

Aux hommes de foi...

So long since my last post... Entre maladie, travail scolaire, grosse paresse, j'ai eu très peu de temps pour mon blog ces derniers temps. I apologize.

Je suis de retour ce samedi avec la revue d'un livre Aux hommes de foi paru chez Edilivre dont j'ai la chance de connaître l'auteur.



J'avoue qu'à l'annonce de sa publication, j'ai été sceptique tant je me demandais si l'auteur avait les connaissances nécessaires pour se poser en rassembleur de l'Afrique. J'ai fait preuve de peu de foi, me direz vous. Je trouve intéressant de voir des jeunes avec cette volonté de changer les choses en Afrique. Je n'adhère pas à toutes les idées mais je trouve l'initiative louable. Voilà donc pourquoi j'ai posé 5questions à cet homme de foi...


1.      Peux-tu te présenter?



Je suis KAMGAING MICHAEL, jeune étudiant Camerounais résidant à Rouen…



2.      Qu'est ce qui t'a poussé à écrire?



              En fait, je tiens à rappeler que depuis ma tendre enfance j’ai toujours été fasciné par l’écriture parce que je trouve en cet exercice un moyen de garder une trace de l’expression de mon sentiment ou de mon point de vue par rapport à une situation donnée ; même si  jusqu’à récemment encore je ne le faisais qu’à travers des poèmes. C’est donc dans ce contexte que, compte tenu des appréhensions et des inquiétudes exaspérées par les circonstances actuelles de l’Afrique, j’ai voulu apporter ma contribution à l’édification d’un Continent meurtri mais plein d’avenir en écrivant un essai dans lequel je propose une vision de prospérité qui à mon sens nous guidera vers la sortie de l’impasse. Et je vous conjure de considérer cet ouvrage comme une ébauche, un canevas de solutions, une panoplie d’idées que nous devons développer et non pas comme un aboutissement, une fin. Parce qu’en réalité, il n’y a pas de formule magique, pas de petit livre secret, pas de modèle prédéfini, le réveil Africain doit inventer ses propres moyens tous les jours.



3.      Pourquoi "Aux hommes de foi?"



              Face à une hégémonie occidentale qui n’a d’égale que le narcissisme de ses artisans ; compte tenu de cet intégrisme, ce conservatisme qui se développe diligemment chez les jeunes au cours d’une étape aussi cruciale de l’histoire de l’Afrique que celle qu’elle traverse en ce moment à travers l’éveil des mentalités  qui se traduit par des vagues de mouvements de contestations et d’indignation, je pense bonnement qu’il faille associer à notre démarche une dimension spirituelle. Il faudrait en faire une démarche d’espoir, de croyance sans toutefois fondre dans un optimisme béat et dans des propos démagogiques!

              « Aux Hommes De Foi » désigne donc la personnalité que je souhaite aux jeunes d’incarner parce que c’est en y croyant, en ayant foi en notre possibilité d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés que nous y parviendrons. Jules Paul TARDIVEL ne disait-il pas : « où la foi manque, tout manque…» ?

               En plus d’être le titre de l’œuvre, « Aux Hommes De Foi » est un concept, une idéologie, un notionnel que j’entends hisser au diapason des obédiences politiques.  C’est une approche fondamentale. La condition sine qua non…



4.      Penses-tu avoir assez de background intellectuel/culturel pour porter un message aussi lourd ?



                  Au risque de paraitre vaniteux, je pense que oui. Le temps de l’irrésolution, de l’indétermination est révolu. Un message aussi lourd - comme vous le décrivez si bien, doit être prêché par un jeune ayant la teneur requise. C’est-à-dire  une culture sociopolitique plus ou moins vaste, une connaissance assez large de la situation économique actuelle, un esprit critique et une maitrise de la langue dans laquelle on écrit. Et en ce qui me concerne, je pense n’être pas loin de cette toile de fond. En revanche, j’estime que le plus important c’est l’engagement de l’écrivain. Au-delà de toutes les connaissances et même de la fibre littéraire  que je pourrais avoir, c’est mon identité littéraire qui doit être mise en avant. Quelle cause suis-je en train de défendre tout au long de mon cheminement ? Cette cause me tient-elle vraiment à cœur ? Cette notion d’engagement, Aimé Césaire l’avait bien comprise dans Cahier d’un retour au pays natal. Il dit d’ailleurs : « ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir ».  Et moi en essayant de me trouver une orientation, j’aurais pu dire : je n’ai pas de part dans ce monde si je ne suis d’abord l’esclave d’une cause : celle de la collaboration à l’éveil des consciences ; de la lutte contre un pillage systématique et décrété légitime par la néo colonisation ; et enfin de l’émergence d’une élite Africaine ingénieuse et consciencieuse.

                Que l’Afrique se réveille enfin ! Que l’histoire donne enfin raison à ceux qui attendent ce revirement depuis si longtemps…



5.      Quels sont tes projets pour l'avenir?


              Vu mes convictions professionnelles et la formation que je suis, mes projets sont beaucoup plus focalisés sur le secteur industriel. Toutefois, je ne saurais y exclure une ambition politique. Si participer à la conduite des affaires publiques de la cité ou s’investir dans le gouvernement de sa circonscription c’est faire de la politique, alors je la ferai sans doute. Mais seulement, pas dans le contexte Africain actuel. C’est à nous, jeunes pétris de talents et d’imagination qu’incombera la lourde tâche de repenser le tissu politique agonisant parce l’Afrique se trouve plus que jamais face à un défi : s’intégrer ou disparaitre…


Dans la même lancée que Hiram Iyodi, Michael Kamgaing lance un cri de la jeunesse africaine à ses dirigeants et surtout à ses pairs. Avons nous assez de foi pour changer les choses sur notre continent?

Le livre est disponible ICI.