22 août 2013

Accro aux applications anonyme

Je suis de ces gens qui passent leur vie sur leur téléphone. Je télécharge toutes les mises à jour parfois même sans en lire le contenu et je ne suis rien sans mes applications. Voilà, j'ai introduit le sujet du jour: mes applications préférées (j'ai un iPhone). Je n'en télécharge que des gratuites. C'est la crise. J'en change régulièrement au gré de mes découvertes et de mes mood du moment. Pour choisir où manger, quoi suivre comme musique, qu'est ce qui se passe dans le monde, pour tout. Je vous aime bien, donc je partage.

Oui, je sais, je devrais lire mes mails et mes notifications faqcebbok mais avouez que mon écran est bien rangé.


1. Applications photos

  • VSCOcam
C'est ma préférée du moment. De multiples effets plus qu'intéressants disponibles. Possibvilité de rogner, retourner, ajuster la luminosité, le contraste, la température. Plus besoin de choisir les effets d'instagram, ils en ont de meilleurs.

  • PuddingCam
C'est un peu comme avoir plusieurs appareils photos dans son téléphone. On peut faire des photos rétro sympa au gré des différents appareils et effets.

  • Squaready
Si vous êtes sur instagram, vous êtes sûrement déja tombés sur ses photos entourés de grands cadres blanc ou alors vous vous êtes demandés comment faire partager votre belle photo en pieds sans que instagram ne choisisse de rogner vos belles chaussures. Elle est là la solution: squaready. 

  • Typic
Pour rajouter du texte sur vos photos avec une jolie police.

2. Applications actualités

  • EcoCameroun (Investir au Cameroun)
Pour rester en contact avec la maison, savoir ce qui s'y passe. Pas de faits divers, vous ne recevrez pas les nouvelles du dernier viol à Batouri et de l'homme d'affaires attrapé dans des positions fâcheuses. L'économie camerounaise, encore et toujours. La plupart du temps, l'information me paraît fiable donc courez-y. lesmises à jour gagneraient cependant à être plus fréquentes.

  • LeMonde
Le Monde met à coeur de nous informer de ce qui se passe autour de nous en temps réel. Connectez vous au monde et gagnez en culture.

  • BFMBusiness
Aurais-je des accros de la finance parmi mes lecteurs? A la seule vue du nom de l'application, ils comprendront son utilité.


3. Applications santé

  • Squats
Exercices sportifs pour avoir les jolies fesses de Beyoncé. Entraînement quotidien. Loin du programme agressif qu'on voit partgé si et là.

  • Situps
Même principe mais pour les abdos.

  • FatSecret
Pour calculer ses calories quotidiennes. L'application ne connaît pas encore nos nourritures africaines mais elle est très bien fournie en ce qui concerne les produits selon les marques françaises.

4. Applications bon plan

  • MyLittleParis
Des bons plans quotidiens. Des places pour des soirées chic. Où aller boire un verre sympa à Paris? Quelle application télécharger pour faire ses valises facilement? Une petite BD pour rigoler. La meilleure appli pour fille.

  • Kaleidoscope
Parce que c'est mignon de voir des photos de sreetstyle mais c'est encore mieux de pouvoir trouver où acheter les pièces. Je trouve parfois les réponses limitées à des boutiques bien trop chers mais l'appli est sympa.

  • Tieright
Pour toutes celles (et ceux?) qui comme moi ne savent pas nouer une cravate ou un noeud-papillon.nos cas ne sont pas désespérés.


Voilà pour vous très chers lecteurs de quoi rentrer dans mon groupe des accros aux applications anonymes. Je suis M.S. et je télécharge tout tant que j'ai de l'espace mémoire.


8 août 2013

Le ma-yem-allisme

Ma-yem-allisme: néologisme maysimonien du bulu (langue bantou du cameroun) ma yem qui signifie je sais et de l'anglais all qui signifie tout.


Vous l'aurez donc compris le ma-yem-allisme est le fait de savoir tout sur tout. Cette pathologie qui touche énormément de personnes, est un frein à bon nombre de conversations. Comme dit mon professeur de communication, tous les problèmes dans la vie sont des problèmes de communication.
Monsieur/Madame Ma-yem-all monopolise la parole dans toutes les conversations, ses sources sont meilleures que celles des autres et bien sûr vous êtes ignorant parce que vous ne le croyez pas. Il connaît un quelqu'un qui connaît un tel qui a dîné avec le responsable de je-ne-sais-quoi à la présidence et qui est donc très bien informé. Il est irrationnel, n'apporte aucune preuve, à part des on-dits et des expériences personnelles douteuses.
Le plus dur dans une discussion, c'est lorsque deux ma-yem-all se rencontrent et décident de discuter. Récemment encore, j'assistais à une joute verbale sur twitter entre un expatrié et un ex expatrié récemment rentré au pays. Comme d'habitude, la discussion (ou la dispute) tournait sur le fait de savoir qui connaît mieux le pays que l'autre, qui a son mot à dire. Dispute purement ma-yem-allienne. Peu d'échanges d'idées, autant chacun est occupé à prouver sa légitimité et à étaler son savoir. On tourne en rond, on avance pas.
La propagation de cette pathologie est encore plus accrue dans nos pays car il existe peu ou pas d'informations officielles. Personne ne sait rien alors tout le monde s'imagine tout.
Les expatriés se croient plus érudits que les locaux pour avoir connu mieux ailleurs, se ramènent avec leurs grands airs et frustrent ceux qui se complaisent dans ce qu'ils connaissent. Les locaux se croient plus à même de changer les choses parce qu'ils les vivent donc forcément les comprennent. Les idées des autres aideraient pourtant les uns à faire mieux. La connaissance du terrain des uns permettraient aux autres d'analyser leurs besoins.
Au fond, nous sommes un peu tous des messieurs et mesdames ma-yem-all, parfois incapables d'écouter les autres, trop occupés que nous sommes à s'extasier sur notre savoir. On sait tout, on comprend tout et on n'accepte aucune aide. On se complaît dans la médiocrité en posant sans cesse la question "qui est-il pour me conseiller?" Tous les problèmes dans la vie sont des problèmes de communication. Apprenons à éteindre nos égos cinq minutes parfois, ça nous aidera à grandir.
Calculez le dégré de ma-yem-allisme en vous, savez vous vraiment tout ce que vous pensez savoir?